You are currently viewing Pierre Albasser, des gribouillis à l’art singulier

Pierre Albasser, des gribouillis à l’art singulier

C’est progressivement que l’artiste Pierre Albasser est passé de l’art postal au dessin sur des emballages avec des crayons et feutres. Mais pas n’importe quels cartons et pas n’importe quels feutres !

“J’ai commencé à dessiner à 56 ans et j’en ai 85 aujourd’hui.”

dessin d'avion avec cinq visages au houblot, ailes de libellule sur ciel étoilé
Voyage sous la lune

Pierre Albasser, un début avec des "gribouillis" !

« Il y a plus de 30 ans, il m’arrivait fréquemment de faire des gribouillis sur des papiers tout en attendant ma femme. C’est elle qui m’a poussé à dessiner sérieusement. J’ai commencé sur des enveloppes car elle-même pratiquait l’art postal.

Un jour mes dessins ont été remarqués par Gérard Sendrey (fondateur du musée de la Création Franche à Bègles) qui m’a fait participer à une première exposition en 1998 et c’est comme ça que je me suis retrouvé dans l’art singulier.

Pour cette première exposition, j’ai failli me fâcher avec Gérard car je ne voulais pas mettre de prix à mes dessins. C’est lui qui m’a forcé à mettre des prix ! »

homme âgé chauve au sourire juvénile tient une oeuvre : oiseau noir avec visage en forme d'aile rose et noire
Pierre Albasser et son bel oiseau

Pierre Albasser, l'art de la récupération

« Mes dessins reflètent notre vie à ma femme et moi car je n’utilise que ce que nous achetons. En dessinant au dos d’emballages, il suffit de tourner mes dessins pour voir ce que nous consommons ou ce qu’on a eu comme maladie !”

“Les couleurs viennent de Bureau Vallée à La Rochelle. Ils ont un sac plastique dans le magasin et les clients peuvent y mettre des cartouches d’encre ou des feutres usagés. Dans mon garage, j’en ai plus de 10 kilos qui m’attendent ! »

cartouche d'encre rouge pour imprimante récupérée à la seringue et mains qui réalisent un dessin à la seringue
récupération d'encre, cartouche d'imprimante

Pierre Albasser crée en binôme avec sa femme GEHA

montage humoristique : dessin d'hippopotame gueule ouverte devant une petite cuillère contenant des perles de couleur en plastique
montage clin d'oeil de GEHA et Pierre Albasser

Pierre Albasser revendique haut et fort de former un binôme avec sa femme, l’artiste GEHA.

« Je dessine tous les jours, en général l’après-midi. Chaque soir, je présente un nouveau dessin à ma femme. Nous sommes un binôme. C’est elle qui classe, juge et trie ce qui mérite ou pas d’être photographié. »   

GEHA aide en effet Pierre Albasser à ne jamais céder à la facilité. Elle veille au grain contre la tentation du remplissage facile ou ce qu’elle appelle « les rayures pyjamas ».

Parfois, «il n’a pas la force ou l’énergie et cela se ressent dans ses dessins». Dans ces situations, elle n’hésite pas à le bousculer « pour le faire progresser ».   

Peinture sur emballages et divers supports

dessins peints sur des oeufs d'autruche montés sur stèle et une assiette peinte d'un visage engros traits noirs et blancs sur fond rouge ocre
Pierre Albasser s'expose sur de nouveaux supports

Si Pierre Albasser peint  principalement sur des emballages retournés, il touche également à d’autres supports qui l’inspirent. Des galets, des plats en céramique et plus récemment des œufs d’autruches dont il a fait de très belles séries. 

Au gré des formes, ce sont des visages, des personnages ou des animaux étranges qui apparaissent, souvent entremêlés.

Si l’artiste peint parfois en noir et blanc, c’est la plupart du temps en couleur qu’il s’exprime. Il peut en utiliser une, deux ou trois. Dans des compositions plus complexes, il va jusqu’à une dizaine.

Il y a dans certains visages, du Jean-Joseph Sanfourche chez Pierre Albasser.

PIerre Albasser, un éditeur pas banal

Une autre activité de Pierre Albasser avec sa femme GEHA est d’éditer (de créer serait plus juste car ici pas d’ISBN ni d’impression) de petits livres en accordéon. Ce sont à chaque fois des œuvres uniques réalisées à la main aux “éditions banales”.

Ces livres débutent par un petit texte entre poésie et clin d’œil. Un livre développe une thématique, de forme ou de couleur. 

Pas d’impression, pas d’ISBN pour ces « éditions banales »

livre miniature avec une couverture verte et initiales P.A.
livre miniature, "éditions banales"

Sur Facebook, sur ebay et dans des galeries

homme avec lunettes et pull rouge caché derrière une peinture sur carton d'emballage regarde par un intersice
Pierre Albasseur, artiste singulier

On peut trouver des œuvres de Pierre Albasser dans plusieurs galeries, parmi lesquelles la galerie Vision singulière à Henon en Bretagne.

Par ailleurs, depuis quelques années, la très belle galerie Blandine Roques à Montauban à deux pas de l’extraordinaire place Nationale (nouveaux locaux exceptionnels) l’expose également avec une scénographie vraiment très réussie. Blandine Roques a notamment présenté une très belle série d’œufs d’autruche.

Les œuvres de Pierre Albasser, photographiées souvent avec humour par GEHA, sont également visibles sur le compte Facebook : Pierre Albasser (et GEHA)

On peut également trouver ses oeuvres sur ebay sur le compte “ribbonne”

Pierre Albasseur, un artiste engagé

Pour la huitième fois, Pierre Albasser  illustrera un numéro de la revue “santé mentale”. Le numéro prévu pour cet été 2021 comprendra 21 dessins de Pierre Albasser dont un pour la couverture.

Cette publication est  la revue mensuelle  des équipes soignantes en psychiatrie. Elle allie une certaine forme de vulgarisation à une rigueur théorique et pratique. Elle permet ainsi aux profanes de découvrir le champ de la santé mentale et aux professionnels les plus accomplis d’enrichir leurs pratiques.

La revue se caractérise par une riche  iconographie. Par sa contribution, Pierre Albasser soutient l’écriture et l’engagement clinique de la publication.

six couverture de la revue Santé mentale avec un dessin réalisé par Pierre Albasser
les numéros de "santé mentale" illustrés par PA

crédit photos : Pierre Albasser avec Geha sur Facebook, et la rédaction Artistes Actuels

Cet article a 16 commentaires

  1. Peter Bolliger

    bravo pour cette publication – j‘aime bien !
    je suis un de ses collectionneurs en Suisse et je présente ses oeuvres sur http://www.artbrut.li

  2. Peresleni

    On ne se lasse pas de Pierre ALBASSER toujours à là pointe (du stylo bille) de l’Art brut

  3. SULLICE Pierre

    Faut un sérieux talent pour cartonner de la sorte tous les bestiaires de l’humour !…

  4. ROBELOT Béatrice

    Encore bravo à nos vieux amis de 40 ans qui n’ont rien de « BANAL »

  5. privat

    En voilà un qui n’a pas la tête dans le sable!

  6. Torossian Danièkle

    Comment ne pas tomber sous le charme de ce couple à l’univers si particulier et si diversifié rempli d’humour et de poésie . Une attente chaque jour de leurs facéties.

  7. J&B Ruhaud

    Drôle, surprenant, créatif, l’art de Pierre c’est comme le champagne, on l’aime brut et pétillant !

  8. torossian daniele

    I, couple magique à l’univers diversifié et poétique dont j’attends le clin d’oeil chaque jour.

  9. Dominique Lemoine

    Une créativité sans cesse renouvelée, des compositions joyeuses, un univers surprenant, bref du talent au quotidien !

  10. M. et F. Lichon

    Pas besoin de se forcer pour aimer, aussi bien les oeuvres à 2 mains que celle plus rares à 4 mains.
    Le binôme n’a pas fini de surprendre……

  11. Bruno M.

    Dans cet article, un notable lapsus: Albasser devient à un moment “Albasseur”. Hommage en forme d’acte manqué au binôme qu’il compose avec son esprit-soeur, GEHA (ne pas oublier de la mettre en majuscule, celle-ci…), sans doute…?

    1. La rédaction

      Bonjour Bruno,

      Merci pour ces remarques de lecteur averti et passionné. Nous corrigeons ces erreurs rapidement.

      Bien cordialement
      Artistes Actuels

  12. Gody Éric

    Merci Pierre, pour les jolis moments d’évasions que tu me fais partager à travers ton Art.
    ( sans oublier GEHA pour la logistique )…
    Quel chance de vous avoir rencontré !
    Amicalement.

Les commentaires sont fermés.