You are currently viewing L’ Art NFT en 10 questions

L’ Art NFT en 10 questions

D’abord réservée aux jeux vidéo, la création digitale gagne peu à peu le monde de l’art grâce à la blockchain et aux NFT. Fichiers informatiques, blockchain, NFT, Tezos… quel rapport avec l’art ? Réponse en dix questions !

NFT, mais qu’est-ce que c’est ?

Le NFT (« Non Fongible Token » ou « jeton non fongible ») utilise la technologie de la blockchain qui permet de certifier des données informatiques.

En associant à un fichier informatique (gif, image, vidéo, audio…) un marqueur d’authenticité infalsifiable, le NFT permet ainsi de garantir le caractère unique d’une œuvre digitale. On parle alors d’ Art NFT ! ou NFT Art en anglais

En effet, les artistes qui créent des œuvres digitales (à partir de logiciels informatiques comme Photoshop) rencontraient avant les NFT un problème insoluble. Comme chacun pouvait copier à l’identique et sans limite leurs œuvres, elles n’avaient aucune valeur. C’étaient peut-être de très grands artistes mais ils ne pouvaient pas vivre de leur art ! Tout au plus, pouvaient ils imprimer leur travail et le vendre en éditions limitées signées…

Les NFT leur apportent une solution en authentifiant les œuvres digitales.

Peut-on dupliquer une œuvre d’art associée à un NFT ?

On peut toujours faire une copie sur son ordinateur d’une œuvre digitale mais pas du NFT associé. Vous disposez donc de l’image de l’œuvre mais pas de l’œuvre elle-même.

Mosaïque numérique de l'artiste Beeple

Qu'apportent les NFTs aux collectionneurs ?

Les NFT garantissent aux collectionneurs d’art digitaux de posséder une œuvre unique. Elle peut être issue d’une série, mais chaque exemplaire n’en sera pas moins unique (N°1, N°2…).

Qu’apportent les NFTs aux les artistes digitaux ?

Les artistes digitaux peuvent désormais vendre leur création sans devoir passer par l’impression. En outre, ils gagnent de l’argent sur la revente de leurs œuvres en percevant un pourcentage du prix de vente (royalties) des transactions futures.

Où s’échange l'Art NFT ?  

Il existe des plateformes sur internet qui sont spécialisées dans la vente d’œuvres d’art digitales. Les artistes peuvent y déposer leurs œuvres digitales (leurs fichiers informatiques) qui seront automatiquement associées à des NFTs. Ces plateformes permettent également de revendre les œuvres précédemment achetées.

 Y a-t-il d’autres lieux d’échanges de l'Art NFT ?

Dans le monde de l’art classique, les intermédiaires (galeries, commissaires-priseurs, salles d’enchères…) sécurisent les transactions, découvrent de nouveaux talents, aident et guident artistes et collectionneurs… et il en va de même dans le monde de l’art NFT, mais de façon encore balbutiante.

Ainsi, les salles de vente aux enchères se mettent aux NFT. Christie’s et Sotheby’s ont ouvert des départements spécialisés. 

De même, les galeries d’art s’intéressent aux NFT. La galerie Schwab à Paris a récemment ouvert une galerie virtuelle dans l’univers digital Metaverse. (SCHWAB BEAUBOURG GALLERY – 3 Thomas Ave – Cryptovoxels)

En quelle monnaie s’échangent les NFTs ?

Ces transactions se font toutes en crypto monnaies. Pour vendre et acheter, il faut donc disposer d’un portefeuille dans une cryptomonnaie.

Par exemple, sur la plateforme objkt.com, la crypto monnaie qui sert aux transactions est le Tezos. (objkt.com | The largest NFT marketplace on Tezos)

Art digital et art traditionnel vont-ils coexister ou s’ignorer ?

Les artistes créeront-ils à la fois en réel et en digital ? Les collectionneurs s’intéresseront-ils aux deux univers ? Ou bien, y aura-t-il un monde d’art digital sur d’immenses écrans plats ignorant un monde d’art traditionnel sur cimaises ?

Actuellement, toutes les combinaisons semblent possibles et c’est tant mieux.

Ainsi, l’artiste britannique XCOPY est un créateur 100% digital alors que le français Jérôme Oudot Trëz, lui jongle constamment entre création traditionnelle et création digitale. Autre exemple, le britannique Henrik Aa. Uldalen est un peintre traditionnel qui filme ses œuvres en NFT lorsqu’il les modifie en en brûlant des parties ou en y versant du dissolvant.

Quels sont les inconvénients  des NFTs ?

Deux principaux inconvénients existent :

  • La valeur d’une œuvre digitale varie en fonction de la côte de l’artiste et aussi de la valeur de sa cryptomonnaie. Le marché de l’Art NFT est donc très spéculatif
  • La technologie de la blockchain consomme beaucoup d’énergie pour faire tourner les ordinateurs qui sécurisent chaque transaction. 

Pour aller plus loin, lisez notre article où François Deneulin, galeriste, nous livre un point de vue critique passionnant sur l’Art NFT !

Le succès du NFT dans l’art sera-t'il durable ?

Assurément, les NFT sont l’avenir de l’art digital car ils permettent à de nouveaux artistes de créer des œuvres authentifiées et ainsi de vivre enfin de leurs créations.

Cependant, l’art digital est en passe de devenir un nouvel outil de création comme l’a été le pinceau, le crayon ou le burin du sculpteur. A chaque fois, les nouveaux outils de création se superposent aux existants mais ne les remplacent pas. Les artistes de la grotte Chauvet 37 000 ans avant notre ère, utilisaient déjà des techniques de peinture. Nous osons croire que la peinture existera encore dans un monde hyper-informatisé.